En septembre : Un hussard sur le toit de Jean Giono

le résumé : Le hussard sur le toit : avec son allure de comptine, ce titre intrigue. Pourquoi sur le toit ? Qu'a-t-il fallu pour l'amener là ? Rien moins qu'une épidémie de choléra, qui ravage la Provence vers 1830, et les menées révolutionnaires des carbonari piémontais.Le Hussard est d'abord un roman d'aventures : Angelo Pardi, jeune colonel de hussards exilé en France, est chargé d'une mission mystérieuse. Il veut retrouver Giuseppe, carbonaro comme lui, qui vit à Manosque. Mais le choléra sévit : les routes sont barrées, les villes barricadées, on met les voyageurs en quarantaine, on soupçonne Angelo d'avoir empoisonné les fontaines ! Seul refuge découvert par hasard, les toits de Manosque ! Entre ciel et terre, il observe les agitations funèbres des humains, contemple la splendeur des paysages et devient ami avec un chat. Une nuit, au cours d'une expédition, il rencontre une étonnante et merveilleuse jeune femme. Tous deux feront route ensemble, connaîtront l'amour et le renoncement.

Résultat de recherche d'images pour "livre un hussard sur le toit"

 

C'était donc notre livre de rentrée et nous avons  démarré l'année avec un classique. Nous avions également un petit devoir de vacances: par exemple pour moi c'était de faire une info sur le choléra ! Les échanges ont été comme d'habitude fructueux et animés.

 

En octobre : les bottes suédoises de Henning Menkell

Nous avions déjà lu les chaussures italiennes du même auteur et ensuite j'ai lu tous ses romans policiers que j'ai beaucoup aimés.

Résultat d’images pour les bottes suédoises henning mankell

Le résumé : Fredrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Une nuit, une lumière aveuglante le tire du sommeil. Au matin, la maison héritée de ses grands-parents n’est plus qu’une ruine fumante.
Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il  s’interroge : à soixante-dix ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ?
Mais c’est compter sans les révélations de sa fille Louise et, surtout, l’apparition d’une femme, Lisa Modin, journaliste de la presse locale.
Tandis que l’hiver prend possession de l’archipel, tout va basculer de façon insensible jusqu’à l’inimaginable dénouement.

Après l’immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, Les Bottes suédoises brosse le portrait en clair-obscur d’un homme tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l’ombre grandissante de la mort  ?  mais aussi  la soif d’amour et le désir  ? , d’un  être amené par les circonstances à revisiter son destin et à reprendre goût à la vie.
Tel est l’ultime roman de Henning Mankell : une œuvre d’une sobriété élégiaque et poignante, traversée et portée par la beauté crépusculaire des paysages.

Les débats ont été animés car des lectrices compatissaient sur la vie du docteur Welin et d'autres pas du tout ! mais tout le monde a été d'accord pour dire que le pouvoir d'évocation de l'écrivain était bien réel et que l'on se serait cru sur l'ile enneigé de la Baltique. Pour ma part j'ai préféré les policiers.